Les risques de complication du coronavirus en cas d’hypertension artérielle

0
6558

Une des maladies chroniques les plus fréquentes dans l’Hexagone, l’hypertension artérielle suscite des questions quant à ses éventuels effets sur l’infection respiratoire covid-19. Est-elle un facteur de prédisposition au coronavirus ? Risque-t-elle d’empirer cette maladie, voire entraîner des décès ? Voici les réponses à cette question.

Nos questions?

Risque-t-on d’être facilement contaminé par le coronavirus quand on est hypertendu ?
L’hypertension artérielle aggrave-t-elle les symptômes liés au covid-19 ?
Le lien probable entre le coronavirus et les antihypertenseurs
Continuer les traitements
La consultation médicale conseillée même en cas de symptômes légers.

Risque-t-on d’être facilement contaminé par le coronavirus quand on est hypertendu ?

Le fait d’être hypertendu ne signifie pas qu’on peut facilement contracter le coronavirus même si 1 adulte/3 en souffre en France. C’est ce qu’affirme un communiqué de l’Assistance publique — Hôpitaux de Marseille (AP-HM) publié le 23 mars 2020. Cependant, l’hypertension artérielle peut favoriser le développement d’une forme grave du covid-19 selon le Haut Comité de Santé publique.

L’hypertension artérielle aggrave-t-elle les symptômes liés au covid-19 ?

Parmi les patients hospitalisés, en réanimation ou qui décèdent suite à l’infection du covid-19, on compte bon nombre d’hypertendus, affirme un médecin généraliste, le docteur Gérald Kierzek. Il n’y a pas de complication spécifique, comme une dysfonction cardiaque chez un hypertendu ou un dysfonctionnement d’un organe défini chez un diabétique. Ils présentent des formes plus graves que d’habitude de la maladie.
D’après une étude chinoise publiée par The Lancet et qui s’est centrée sur le profil de plus d’une cinquantaine de malades décédées du coronavirus, l’hypertension artérielle en était l’un des facteurs les plus fréquents. Selon toujours l’AP-HM, l’âge avancé est un autre facteur d’aggravation de la maladie chez les hypertendus. 65 % d’entre eux auraient en effet 65 ans et plus.

Le lien probable entre le coronavirus et les antihypertenseurs

D’autres études observationnelles réalisées récemment pointent aussi du doigt certains traitements antihypertenseurs comme étant à l’origine de l’aggravation des symptômes du covid-19 chez les hypertendus. En effet, selon toujours le Docteur Kierzek, à l’instar des autres virus, le coronavirus peut aisément entrer dans l’organisme via des récepteurs dits ACE2. Pour cause, ceux-ci existent en plus grand nombre chez les personnes sujettes au diabète ou souffrant de maladies cardiovasculaires ou d’hypertension artérielle et qui prennent :
des inhibiteurs de l’enzyme de conversion comme le Captopril, le Lopril et autres, ou
des antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II ou sartans.
Les malades qui ont présenté des complications du covid-19 ou en étaient décédés ont pris ces médicaments, reconnaissaient des chercheurs.
Le Docteur Kiezerk précise pourtant que ce ne sont que des liens d’observation et qu’on ne peut pas affirmer comme causalité. Il ne s’agit que d’un facteur de risque statique et non individuel. Ils peuvent donc provenir de l’avancée de l’âge, d’une sensibilité particulière, de mécanismes de l’hypertension ou des médicaments précités. Il se peut qu’ils soient interindépendants ou non.

Continuer les traitements ?

Coronavirus et antihypertenseurs
Coronavirus et antihypertenseurs

En dépit de ces constatations, il n’y a pourtant pas de preuve scientifique qui permet d’affirmer que le covid-19 serait plus grave chez les malades hypertendus et traités avec de l’IEC ou du ARA2. Aussi, il leur est conseillé de poursuivre leur traitement et de ne pas en changer sans avis médical.
L’ESC, la Société Européenne de Cardiologie et l’ESH, la Société Européenne d’Hypertension leur conseille aussi de le continuer. Ils préconisent pourtant la prise ou l’arrêt de ces médicaments selon chaque cas et suivant les directives actuelles aux malades du coronavirus présentant des complications ou une septicémie.
La consultation médicale conseillée même en cas de symptômes légers
À l’instar des obèses et des diabétiques, les hypertendus sont ainsi considérés comme étant des personnes fragiles. Ils doivent plus que tout adopter les gestes barrières préconisés pour pallier les risques d’infection. Selon le Docteur Kierzek, ils doivent aussi consulter rapidement un médecin si présentent le moindre symptôme de covid-19. Si pour la population en général, un nez qui coule ou un peu de fièvre ne nécessite aucunement une consultation, il en est tout autre chez les personnes hypertendues. Ces symptômes suffisent les inciter à aller consulter immédiatement un médecin.

Et si vous présentez des symptômes de type fièvre + symptômes respiratoires, découvrez des traitements naturels qui ont prouvé leur efficacité (même si dans ce cas, je répète qu’une visite médicale est indispensable car seul votre médecin ou l’hôpital sont en mesure de faire des tests et vous donner certains traitements)

Prenez soin de vous!

Brigitte

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here